Archive du mois : novembre 2018

0

Sur les traces sensibles des rituels grecs : les multiples langages de l’historien des religions

Dans le cadre des Ateliers de l’IUF, conférence du 6 novembre 2018 Toulouse, Quai des savoirs, 18h-20h Adeline Grand-Clément (Toulouse, UT2J/PLH-Erasme, IUF) Pour communiquer avec les divinités, les Grecs pratiquaient des rituels, qui n’ont laissé que peu de traces ; la dimension sensorielle, en particulier, est désormais perdue. Il s’agit pourtant de l’une des clefs de l’efficacité de ces rituels. L’historien de l’Antiquité, pour accéder à cette part sensible des pratiques religieuses, doit donc mobiliser et croiser des données issues de différentes disciplines, qui ont chacune leur langage propre : archéologie et archéométrie, iconographie, philologie, etc., mais aussi...

0

Fétiches : les choses-dieux et leurs humains en Afrique (et ailleurs)

Agnès Kedzierska Manzon, directrice d‟études à l‟EPHE, Titulaire de la chaire Ethnologie religieuse de l‟Afrique sub-saharienne, organise à partir du 7 novembre 2018 un séminaire le mercredi de 14h à 17h, à Paris, site MSH, 54 bd Raspail, salle 20. Fétiches : les choses-dieux et leurs humains en Afrique (et ailleurs)Si le regard porté sur les pratiques religieuses africaines n‟est pas le même de nos jours qu‟à l‟époque où l‟érudit des Lumières Charles de Brosses écrivit le premier traité consacré au culte des fétiches – « du terme portugais fetisso, c’est-à-dire, chose fée, enchantée, divine » –,...