Reconfigurations du vivant

Agnès Kedzierska-Manson a récemment participé à la journée d’étude sorganisée par Marie Mauzé & Perig Pitrou
(LAS-CNRS-PSL) le 22 novembre 2018 au Collège de France.

Thème de la journée:

À partir de l’étude de la fabrication et de l’utilisation d’artefacts dans des sociétés traditionnelles (Océanie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique), nous souhaitons étudier comment l’activité technique utilise des éléments provenant d’organismes vivants pour les recomposer dans des objets auxquels est parfois attribuée une vitalité. Bref, plus que la « figuration » du vivant, c’est bien sa « reconfiguration » que nous voudrions appréhender. Un des enjeux est d’examiner les divers processus vitaux – par exemple manger, se déplacer, se reproduire, interagir avec un environnement – qui sont associés à des artefacts. Par-delà la vie des objets, c’est leur inscription dans des systèmes écologiques qui retiendra l’attention.

Programme: https://calenda.org/521262



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.