A propos de l’immortel Zhou Fuhai, par Georges Favraud

Georges Favraud, « L’immortel Zhou Fuhai 周福海 (? – c. 1935). Construction hagiographique et communautaire dans le taoïsme Chunyang ». Études chinoises, vol. XXXIII-1 (2014) : 57-84.

Zhou FuhaiCet article traite du corps immortalisé d’un ermite et guérisseur taoïste, Zhou Fuhai, qui a été particulièrement actif à l’époque républicaine (1911-49) avant d’accéder au statut de maître immortel et de fondateur peu après sa disparition miraculeuse. Les matériaux mobilisés proviennent d’observations de terrain et de témoignages oraux de ses disciples à la quatrième et cinquième génération, ainsi que d’un texte rituel et d’une courte hagiographie officielle parue à l’époque. L’étude suit tout d’abord son parcours de vie en montagne, de grotte en grotte. Elle analyse ensuite les différents ingrédients de son identité d’immortel divin, et l’édification progressive de son culte autour d’un principe de rencontre fondé sur le ressenti d’ « affinités de destins » (yuanfen). Un regard anthropologique est de cette manière porté sur la construction communautaire et sur la transmission actuelle du taoïsme Chunyang dans l’est du Hunan.

Article à consulter dans le volume 33/1 des Etudes Chinoises (2014)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *