« Le teint de Phrynè. Thérapeutique et cosmétique dans l’Antiquité »

Colloque organisé dans le cadre de la chaire thématique Polyre, 

Paris, 14-15 janvier 2016
Maison de la Recherche de Paris-Sorbonne (Paris IV), 28 rue Serpente 75006 Paris.

 

Dans l’Antiquité gréco-romaine, Phrynè est si célèbre pour sa beauté qu’elle inspire les plus grands artistes – sculpteurs, peintres, poètes ou orateurs. Pourtant, cette riche courtisane devrait son surnom de « Crapaud » à son teint jaunâtre.
C’est sous le patronage de cette figure paradoxale de la beauté naturelle que se tiendra le colloque.

Programme

Organisé par Muriel Labonnelie et Véronique Boudon-Millot, dans le cadre du programme de recherche POLYRE soutenu par Sorbonne Universités, ce colloque transdisciplinaire réunira des archéologues, des historiens, des philologues et des chimistes.

Si le sujet vous intéresse, et en raison des contrôle de sécurité mis en place par la Sorbonne, il est indispensable de s’inscrire auprès des organisatrices pour venir participer aux travaux du colloque : muriel.labonnelie@u-bourgogne.fr ; veronique.boudon-millot@paris-sorbonne.fr

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.