« L’arc-en-ciel pourpre : les couleurs des Grecs anciens, ou comment faire mentir Newton »

Conférence donnée par Adeline Grand-Clément

mercredi 11 novembre à 11h30

Université Laval
Salle DK-5242 (Salle de conférences de l’IÉAM).

 

Conférence organisée dans le cadre des Midis de l’Institut d’Etudes Anciennes et Médiévales Entrée libre.

Renseignements : Prof. A.Salamon anne.salamon@lit.ulaval.ca et D.Méhu didier.mehu@hst.ulaval.ca
(responsables de l’organisation et de l’animation des Midis).

 

Résumé:

Les spécificités du lexique chromatique des Grecs anciens ont très tôt retenu l’attention des historiens, des philosophes et des philologues. Le premier à les avoir signalées et tenté d’en comprendre la cause fut Goethe, dont le Traité des couleurs parut en 1810. La nomenclature chromatique grecque était alors perçue comme étrange, «mouvante» et «incertaine», au regard de celle des Modernes. On s’étonnait ainsi que chez Homère, par exemple, la mer n’était jamais bleue mais tour à tour violette, blanche, pourpre, blanche, noire, grise. Quant à l’arc-en-ciel, dont Newton avait pourtant montré qu’il était composé de sept couleurs, il y était qualifié de « pourpre ». L’une des raisons avancées par les savants du XIXe siècle a été une forme de déficience de la perception visuelle des hommes de l’Antiquité : on pensait que le sens de la vue était en ce temps-là insuffisamment développé et que le poète grec souffrait d’une forme de daltonisme. Mais depuis, les recherches des anthropologues ont mis en évidence la grande diversité des lexiques chromatiques qui existent sur la planète, et souligné le rôle que jouent la culture et l’éducation dans la construction de la perception et de la dénomination des couleurs par les différentes sociétés. C’est donc en abandonnant le cadre théorique défini par Newton que l’on peut, à l’aide des méthodes de l’anthropologie historique, comprendre la façon dont les Grecs appréhendaient les couleurs et pourquoi, chez Homère, l’arc-en-ciel est pourpre.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search